Pour l’Organisation Mondiale de la Santé vieillir en santé c’est garder ses fonctions pour continuer à faire ce qui est important pour chacun d’entre nous. L’OMS  a identifié 5 capacités intrinsèques qu’elle considère comme essentielles pour prévenir la perte d’autonomie. Ces capacités intrinsèques sont :

–          La mobilité

–          La mémoire

–          Le sensoriel (vue/audition)

–          L’état nutritionnel

–          Et l’humeur.

L’OMS a mis en place un outils que vous trouverez ci-joint (fig 1), permettant de mesurer ces capacités intrinsèques ; cela prend environ 8 minutes.

L’idée est ensuite de former les soignants pour évaluer régulièrement les fonctions chez ces patients atteints de maladie d’Alzheimer d’un stade précoce à un stade plus évolué.

On sait que les troubles de la vue, de l’audition, de l’humeur, l’altération de la mobilité et de l’état nutritionnel sont souvent moins bien diagnostiqués chez les patients atteints d’une maladie d’Alzheimer.

Le programme ICOPE correspond sans doute à une opportunité pour une meilleure prise en charge de nos patients atteints de maladie d’Alzheimer dès les premiers stades de la maladie.

L’approche intégrée sous différentes fonctions devrait permettre de ralentir également le déclin cognitif et de retarder la perte d’autonomie et la dépendance chez les patients atteints de maladie d’Alzheimer.

Le concept d’ICOPE comprend 5 étapes :

–          L’étape n° 1 : qui est le screening grâce à l’outil d’évaluation de screening ICOPE

–          L’étape n°2 : consiste à évaluer plus profondément une perte de fonction lorsqu’elle est observée lors du screening (cela peut être réalisé notamment par une infirmière ou par une infirmière du protocole de coopération fragilité ou de pratique avancée ou par un médecin traitant)

–          L’étape n°3 : correspond à la synthèse et la conception du plan de soin entre l’infirmière, le médecin traitement et le médecin gériatre

–          L’étape n°4 : correspond au suivi de ce plan de soin et du monitoring des fonctions qu’on peut réaliser grâce à la e-santé

–          Enfin l’étape n°5 : correspond à la mise en place sur le territoire de toutes les ressources nécessaires pour prévenir la dépendance.

Nous pensons que les patients atteints de maladie d’Alzheimer doivent pouvoir bénéficier du programme ICOPE.

Vous trouverez plus d’informations sur les liens ci-dessous et l’application du programme ICOPE est actuellement disponible. Une application permettant de monitorer ces fonctions est actuellement en cours de développement au sein du Gérontopôle.

–          Site internet WHO ICOPE : https://www.who.int/ageing/health-systems/icope/en/

–          The Global Strategy and Action Plan on Ageing and Healthhttp://www.who.int/ageing/global-strategy/en/

–          World Report on Ageing and Health: http://www.who.int/ageing/events/world-report-2015-launch/en/

https://www.who.int/ageing/decade-of-healthy-ageing https://www.un.org/development/desa/ageing/international-day-of-older-persons-homepage/2019unidop.html